Biographie

« La jeune femme incarne l’arrivée des percussions sur le devant de la scène classique» (Le Figaro), « L’étourdissante percussionniste sait manier les baguettes avec une impressionnante agilité, elle fait sonner son marimba avec une épatante expressivité» (Télérama), « Sa dextérité, sa grâce chorégraphique et sa maîtrise étonnante captivent » (Classica), « Elle dévale ses cinq octaves avec une agilité juvénile » (Diapason)

Révélation Soliste Instrumental de l’année 2017, lors de la 24ème édition des Victoires de la Musique Classique, Adélaïde devient la première percussionniste à avoir été nommée à l’occasion de cette cérémonie.

La jeune artiste s’est produite en soliste sur la scène de la Philharmonie de Paris, l’Auditorium de Radio-France, la Seine Musicale, le Mozarteum de Salzbourg, la National Portrait Gallery de Londres, la Philharmonie du Luxembourg, avec le Latvian Chamber Orchestra, l’Orchestre Symphonique des Jeunes Colombiens, l’Orchestre Dijon Bourgogne, l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, les musiciens de l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Caen…

Adélaïde Ferrière

Elle est l’invitée de festivals tels que le Festival Présences, la Folle Journée de Nantes, Festival de Pâques de Deauville en France, le Printemps des Arts (Monte-Carlo), aux Variations Musicales de Tannay (Suisse), au New Music Festival (Dublin), MITO Festival (Milan & Turin), PAS International Convention (USA, Danemark, Colombie), et on la retrouve également sur les ondes de France Musique, Radio Classique, France Culture, RTS…

Ses concerts et master-classes l’ont mené en Angleterre, Allemagne, Autriche, Brésil, Chine, Colombie, Danemark, Etats-Unis, Grèce, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Pays-Bas, République Tchèque, Suisse…

Née dans une famille de musiciens, Adelaïde débute l’apprentissage du piano et de la percussion au Conservatoire de Dijon avant d’intégrer à l’âge de 15 ans la classe du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où elle obtient son Master avec les félicitations du jury  en 2017. Elle étudie également en 2016 au Royal College of Music de Londres.

La jeune percussionniste est lauréate de plusieurs concours internationaux, dont en 2014 le Concours International de Boulogne-Billancourt (1er Grand Prix), le Tromp International Percussion Competition aux Pays-Bas (Annelie Prize), en 2015, le FMAJI (1er Grand Prix, Prix de la meilleure interprétation contemporaine, Prix Pierre Salvi), en 2016 le 2ème prix au European Competition for Young Soloists puis également en Autriche (1er Prix à Vienne et Salzbourg). En 2015, elle emporte le Prix du Public du Festival Musical d’Automne des Jeunes Interprètes, puis devient lauréate de la  Fondation  Safran pour la Musique et de  l’Adami  en 2017, avant d’être soutenue par la Fondation Engelberts pour les Arts et la Culture en 2019.

En 2018, la musicienne rejoint le Trio KDM aux côtés de l’accordéoniste Anthony Millet et des percussionnistes Gilles Durot et Aurélien Gignoux et fonde le Trio Xenakis, en résidence à la Fondation Singer-Polignac avec les percussionnistes Emmanuel Jacquet et Rodolphe Théry.

Adélaïde a participé à de nombreuses créations mondiales, et travaillé avec des compositeurs tels que Thierry Escaich, Martin Matalon, Marc Monnet, Philippe Hurel, Alexandros Markeas, John Palmer…

En 2017, elle est sur la scène de l’Opéra de Paris pour la création du ballet « Play » du chorégraphe Alexander Ekman, et la musique originale de Mikaël Karlsson, repris au Palais Garnier en juin 2020. En 2019 et 2020, elle participe à la pièce « Electre/Oreste », jouée à la Comédie Française, mise en scène par Ivo Van Hove, sur la musique originale du compositeur Eric Sleichim, en tournée également en juillet 2019 au Festival d’Athènes dans le théâtre d’Epidaure en Grèce.

Son premier disque consacré au grand répertoire pour percussion solo, « Contemporary », est à paraître sous le label Evidence Classics en février 2020.

Adélaïde Ferrière est Artiste Yamaha, et Black Swamp Percussions USA.